Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Les maux du Barca: Le naufrage de la direction (6/6)

Le 23 Janvier 2014 à la suite de la démission de Sandro Rosell à la présidence du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu devient le successeur de ce poste tant convoité. Après avoir été réélu deux ans plus tard, il aura donc dirigé le club catalan pendant six longues saisons. Avec des hauts et des bas, le mandat du boss catalan aura été très mouvementé. En effet, entre un projet sportif douteux et une dette de plus en plus croissante. Le chef d’entreprise a fait sombrer le mythique club dans un gouffre important. Avec la nomination du français Eric Abidal, en 2018, à la tête de la direction sportive les déceptions des socios se sont considérablement augmentées. Retour sur ce naufrage causé par la direction.

UN PRÉSIDENT DANS L’ŒIL DU CYCLONE

Beaucoup de mandats de présidents du FC Barcelone, ont été marqués par des affaires judiciaires ou autres. Toutefois,celui de Bartomeu est surement le plus controversé du troisième millénaire. En effet, peu de présidents peuvent se vanter d’avoir engagé une société de communication étrangère afin de nuire à l’image de leurs joueurs. « L3 Ventures », la fameuse entreprise devait créer de fausses informations pour que les fans soient déçus de leurs idoles. Les joueurs visés par ce vicieux stratagème étaient Lionel Messi, Sergio Busquets ou encore Gérard Piqué pour ne citer qu’eux. Des cadres du vestiaire dont Bartomeu souhaitait réduire l’influence. Plutôt insultants pour ces trois enfants du club. Eux qui ont été formés au club et qui ont connu toutes les époques. De plus, les révélations du « Barçagate » comme le surnomme les médias transpyrénéens ont montré que Bartomeu a intelligemment fractionné les versements que le club fait à la compagnie uruguayenne. D’après le média Sport, les versements auraient été au nombre de cinq et au montant de 198 000 euros dans le but d’éviter l’accord de la commission interne du club. Outre le scandale du « Barcagate », l’actuel président a également perdu la confiance du vestiaire. D’après les informations du journaliste d’investigation Romain Molina, le patron du club aurait caché au capitaine Léo Messi l’arrivée d’Antoine Griezmann. Ce qui aurait agacé le génie argentin et tout le vestiaire. D’autant plus que Bartomeu s’était montré très critique en interne lors du reportage sur la décision du champion du monde français durant l’été 2018 envers le producteur de ce reportage qui n’est pas moins que le défenseur central Piqué.

ÉRIC ABIDAL CONTRE VENTS ET MARAIS

Josep Maria Bartomeu n’est pas le seul à être dans ce naufrage, son directeur sportif est également dans la tourmente. En effet, Éric Abidal est lui aussi tout autant coupable que son parton. Toutefois, lui est responsable de la planification sportive. Depuis son arrivée, l’ancien international français a réussi quelques bons coups sur les différents mercatos comme les arrivées d’Arthur, de Clément Lenglet ou encore de Jean-Clair Todibo et également les ventes de Paulinho ou encore celles de Lucas Digne et Yerry Mina en direction des Toffees. Cependant, Abidal n’a pas réussi que des bons coup. En témoignent les arrivées de Kevin-Prince Boateng , Martin Braithwaite ou encore la vente de Malcolm l’été dernier sèment le doute sur la capacité du directeur sportif à pouvoir diriger la planification sportive pour les prochaines saisons. D’autant que les dernières rumeurs des médias espagnols jouent en sa défaveur. Entre la future vente du jeune défenseur central français Todibo ou la rumeur sur le départ d’Arthur finalement démentie par le brésilien. La gestion de l’ancien monégasque pose problèmes pour de nombreux socios puisque le directeur sportif souhaiterait vendre les promesses actuelles du Barça plutôt que des joueurs avec un rendement qui diminue de saison en saison tels que Rakitic, Umtiti, ou encore Vidal. D’autant que ces départs pourraient permettre aux jeunes pépites de La Masia d’avoir plus de temps de jeu en équipe première. De plus, les arrivées probables montrent aussi l’incapacité du français à déterminer les besoins de l’effectif car les cibles prioritaires seraient Lautaro Martinez et Neymar. Ce qui est problématique car le club ces dernières années à plusieurs fois dépasser les transferts onéreux à plus de 100M d’euros. Et également que le problème de l’effectif se trouve sur les ailes où seuls Lionel Messi, Ansu Fati et Ousmane Dembélé sont des ailiers de métier. En somme, c’est la direction bicéphale qui est en plein naufrage. Entre une incompétence dans la direction sportive et des affaires extra sportives qui nuisent à la pérennité du splendide club qu’est le FC Barcelone. Le club est tourmenté en attendant les prochaines élections.

MAHALATCHIMY Théo

Publicité

Publié par Théo Mahalatchimy

Twitter: @Theo_Le_Dozo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :