Grande première en Slovénie !

Le 26 Octobre 2019, j’assistais à mon premier match en terres slovènes. Un Maribor-Celje au Ljudski Vrt. Depuis, je me suis pris de passion pour la Slovénie et son championnat qui nous a offert une fin de saison de folie ! Le 22 juillet dernier, les suiveurs de la Prva Liga Telekom Slovenije ont dont eu l’occasion de voir le NK Celje remporter le titre de champion au nez et à la barbe de l’Olimpija. Revenons maintenant sur la saison 2019-2020, sa fantastique course au titre, ses déceptions et ses promus surprenants !

LA 1ERE PLACE 🥇- NK CELJE

Quelle belle histoire ! C’est ce type de scénario que nous aimons dans le football ! En première division depuis la création du championnat (comme Maribor), Celje n’avait jamais remporté le championnat. C’est chose faite après cette saison rondement bien menée et ce titre acquis lors de la dernière journée face à l’Olimpija.

Comme tout champion qui se respecte, les pensionnaires de l’Arena Z’dezele ont d’abord fait de leur enceinte une forteresse (quasi) imprenable. En 18 matchs, ils ont engrangé 37 points (1er en la matière) pour 10 victoires et une seule défaite (face à l’Olimpija). Loin de leurs bases, les résultats sont semblables avec 32 points engrangés. C’est cette régularité et une bien belle deuxième partie de saison (35 points pris en 2020 contre 25 pour Ljubljana), qui a permis au club de la troisième ville du pays de devancer ses concurrents à l’arrivée.

A cette régularité, nous pouvons ajouter d’excellentes performances des deux côtés du terrain : une belle solidité défensive et des joueurs offensifs en forme à chaque match. Celje termine la saison avec 74 buts inscrits et seulement 36 buts encaissés. Et, au moment de parler de toutes ces performances, deux hommes sortent du lot : Dario Vizinger et Mitja Lotric.

Le premier nommé possède enfin sa saison de référence après plusieurs années difficiles du côté de Rijeka (Croatie). A seulement 22 ans, le croate termine la saison avec 23 buts et 12 passes décisives. A voir maintenant s’il décidera de continuer à Celje et de porter son club lors des échéances européennes à venir ou de passer au palier supérieur en rejoignant un club/championnat plus huppé.

Le second nommé possède plus d’expérience mais n’en a pas été moins important pour autant dans la conquête du titre. Le milieu offensif de poche (1,68m) termine la saison avec un double-double à son actif (18 buts et 11 PD). Arrivé à Celje en 2018, comme Vizinger, le slovène semble enfin avoir enfin trouvé une certaine stabilité après de nombreuses expériences qui l’ont notamment amené à Chypre. A voir si, lui aussi, poursuivra sa carrière au pays ou décidera de sortir de sa zone de confort pour rejoindre un championnat étranger.

Après cette belle saison, il faudra confirmer l’année prochaine dès le mois d’août et ses échéances européennes. Avec leur effectif au complet, Celje peut espérer se qualifier pour la première fois pour les phases de poules d’une compétition continentale. Le format exceptionnel de cette année (matchs uniques) les aidera peut-être, si le calendrier se montre clément.

Bilan de la saison : 69 points – 19 victoires – 5 défaites – 74 buts inscrits (1er) – 36 buts encaissés (1er)

LA 2EME PLACE – NK MARIBOR

Maribor n’en demandait pas tant ! Alors qu’il semblait destiné à terminer sur la dernière marche du podium après plusieurs défaites consécutives, le club de l’Est slovène a finalement réussi à chiper la deuxième place à son rival de toujours.

Au soir de la 33ème journée, à seulement 3 journées de la fin, les violets se retrouvaient à respectivement 6 et 7 points de Celje et Ljubljana. Ils venaient d’enchaîner 3 défaites en 4 matchs dont 2 face à ses deux concurrents directs. Sa place sur le podium était même menacé, l’Aluminij était revenu à seulement quatre points. Mais les trois victoires finales ont permis aux pensionnaires du Ljudski Vrt de récupérer la deuxième place à la différence particulière.

Cependant, au vu du standing du club et de la physionomie de la saison, cette deuxième place est décevante et son début de championnat n’y est pas étranger. Le club était barragiste après 4 journées et a attendu la 11ème journée pour atterrir sur le podium. Après la courte prise de pouvoir lors de la 12ème journée et la victoire sur le terrain de l’Olimpija, le club a finalement oscillé entre la 2ème et la 4ème place durant le reste de la saison.

En plus du championnat, le club le plus titré du pays a aussi déçu en coupe avec une élimination en 8èmes de finale face à Koper (D2). Un piètre résultat pour le nonuple vainqueur de la compétition.

Après cette saison blanche, le club devra revenir surmotivé pour la nouvelle saison. Grâce à son classement, le club entrera directement au deuxième tour de qualification de la Ligue Europa et aura 3 matchs pour rejoindre la phase de groupes. De par son expérience, les violets restent, à mon humble opinion, la plus belle chance du football slovène d’avoir un représentant local à l’échelle européenne.

Bilan de la saison : 67 points – 20 victoires – 9 défaites – 66 buts inscrits (3ème) – 39 buts encaissés (2ème)

LA 3EME PLACE – NK OLIMPIJA LJUBLJANA

Quelle fin de saison cauchemardesque pour l’Olimpija ! Alors que le titre leur tendait les bras après une saison de domination totale (30 journées passées à la 1ère place), le club phare de la capitale s’est totalement écroulé dans la dernière ligne droite (2 points en 4 matchs). Le club offre donc le titre à Celje et la deuxième place à Maribor.

Au soir de la 32ème journée, après une victoire 5-0 face à Velenje, l’Olimpija possèdait 4 points d’avance sur Celje et 7 sur Maribor. Un écart qui, à 4 journées de la fin, semblait impossible à combler au vu des performances récentes des verts. Mais ensuite, le drame est arrivé. Avant le fatal déplacement sur la pelouse de Celje, le club venait de prendre un point en 3 matchs et de voir Celje leur passer devant. Encore une fois, ils n’ont pas su s’imposer sur la pelouse du leader et le titre était définitivement perdu. Une fin cruelle pour les joueurs de la capitale mais comme nous le savons, le sprint final du championnat fait régulièrement des dégâts.

Seule éclaircie dans cet environnement sombre : la gâchette maison, Ante Vukusic (26 buts). Le croate a réalisé une saison tout bonnement exceptionnelle avec comme point d’orgue le but de la victoire contre Maribor (30ème journée) ou ce quadruplé contre Velenje (32ème journée). Cependant, sa baisse de régime (0 but et 1 PD lors des quatres derniers matchs) a coïncidé avec le naufrage de son club.

Après cette saison décevante, entre terrible finish et élimination précoce en coupe, l’heure sera à la rédemption pour les Green Dragons l’an prochain. Rendez-vous le 27 août pour le deuxième tour de qualifications en Ligue Europa !

Bilan de la saison : 67 points – 20 victoires – 9 défaites – 73 buts inscrits (2ème) – 44 buts encaissés (4ème)

LA 4EME PLACE – NS MURA

Source : NS Mura

Quelle belle saison pour notre jeune club ! Après avoir remporté la Coupe il y a quelques semaines pour le premier titre de son histoire, le club le plus à l’Est du pays termine le championnat à la quatrième place. Et pour la seconde saison consécutive, le club basé à Murska Sobota jouera donc la coupe d’Europe. Une récompense méritée pour les supporters les plus chauds du pays !

De la 2ème à la 36ème journée, les pensionnaires du Fazanerija n’ont jamais quitté les 5 premières places. Après avoir rejoint la première division l’an passé, le club a donc apporté un vent de fraîcheur sur le championnat pour la seconde saison consécutive. Cette régularité combinée à une belle solidité à la maison (3 défaites en 18 matchs) ont payé. Et après une longue période passée à la 5ème place, Mura a chipé la 4ème place à l’Aluminj à la toute dernière seconde (victoire à la 93ème minute sur le terrain de Sezana lors de la dernière journée).

En plus de cette fin de championnat heureuse, les noirs et blancs ont évidemment connu le bonheur en coupe. Automatiquement qualifié pour les 8èmes, le club a d’abord éliminé Kranj puis Domzale aux tirs de but pour rejoindre le dernier carré. Avant la finale, le NS a giflé Kidricevo (4-0) pour se hisser en finale face à Nafta (D2). En direct de Kranj, le club a soulevé le premier trophée de sa jeune existence après une victoire 2 à 0.

Après cette belle saison et grâce à sa victoire en coupe, le club aura donc une nouvelle occasion de se qualifier pour les phases de groupes de Ligue Europa au même titre que ses compatriotes Maribor et Ljubljana. Après l’élimination face au Maccabi Haïfa l’an passé, espérons que notre jeune club se montrera revanchard !

Bilan de la saison : 56 points – 14 victoires – 8 défaites – 54 buts inscrits (5ème) – 42 buts encaissés (3ème)

LA 5EME PLACE – NK ALUMINIJ KIDRICEVO

Source : Facebook NK Aluminij Kidricevo

Une saison partiellement appréciable pour Kidricevo ! Alors que le club avait réalisé un début de saison canon, allant même jusqu’à prendre la tête de la 6ème à la 8ème journée, les pensionnaires de l’Aluminij Sportni Park sont retombés sur terre. Après avoir subi la loi de Mura en coupe, le club a récidivé en championnat en laissant sa 4ème place à son bourreau.

Pourtant, le club de l’Est slovène démarrait son championnat de la meilleure des manières en passant les cinq premières journées en deuxième position. Suite à sa victoire contre l’Olimpija, le club a passé les trois journées suivantes sur le trône. Jusqu’à la 24ème journée, l’Aluminij n’a pas quitté le podium et réalisait la meilleure saison du club depuis des années. La suite est évidemment un peu moins glorieuse. Sans parler de la piteuse élimination en coupe (4-0 face à Mura), l’équipe a enchaîné les défaites sur la fin de saison (7 sur les 11 derniers matchs). Cette terrible série a eu raison des rouges qui, à la dernière journée, ont finalement délaissé la 4ème place.

Cependant, malgré tous ces points négatifs, il faut savoir remettre les choses dans leur contexte. A l’échelle de la saison, celle-ci peut être considérée comme une déception. Mais, à l’échelle du club et de son histoire récente, cette saison est une belle réussite. Jusqu’à la saison 2015-2016, l’Aluminij était considéré pleinement comme un club de seconde division avec seulement une saison récente en première division où ils reprendront l’ascenseur immédiatement. Depuis, le club ne cesse de progresser et est passé, en 3 ans, d’un barrage de relégation à la 5ème place. La demi-finale en coupe et cette élimination face au futur vainqueur de la compétition est également un bon résultat. De plus, notre équipe a réalisé le carton de l’année à seulement un but du record historique national (8-1 contre Kranj lors de la 24ème journée).

L’avenir s’annonce donc radieux pour les pensionnaires du Sportni Park qui pourraient pourquoi pas, à l’avenir s’immiscer dans la lutte aux place européennes jusqu’au bout de la saison.

Bilan de la saison : 55 points – 16 victoires – 13 défaites – 58 buts inscrits (4ème) – 48 buts encaissés (5ème)

LA 6EME PLACE – NK BRAVO

Source : NK Bravo

Pour sa première saison dans l’élite, le jeune promu a fait bien plus que la figuration ! Après un titre de champion de D2 l’an passé, la troupe de Dejan Grabic a su confirmer en 2019-2020. Malgré une première partie de saison difficile, l’ASK a su prendre de bonnes résolutions et se classe 2ème sur l’année civile devant l’Olimpija et Maribor !

Cependant, tout n’a pas été facile pour notre nouvel arrivant dans l’élite slovène. A la veille de sa série de victoires, au soir de la 24ème journée, notre promu était barragiste. C’est là que le déclic a eu lieu. Le club a d’abord enchaîné deux victoires consécutives dont une sur le terrain de Maribor juste avant la trêve. Mais le meilleur restait à venir et Bravo est revenu plus affûté que jamais à la reprise avec 4 victoires à la suite dont un cinglant 5-0 sur le terrain de l’Olimpija. A ce moment-là, le club n’était pas mathématiquement sauvé mais c’était tout comme. Et les bleus et jaunes ont pu lever le pied et terminer leur saison paisiblement (2 victoires en 7 matchs). Ils achèvent leur saison avec 49 points à 17 points du barragiste. De bonne augure pour la suite !

Suite à cette belle saison, nous devons faire un focus sur deux hommes. D’abord sur le jeune Matko (20 ans), prêté par Maribor. Avec 16 buts inscrits pour sa première saison professionnelle (dont 6 sur le mois de juillet), il a été une pièce essentielle à la réussite de son club. Il pourrait être un atout offensif supplémentaire l’année prochaine lors de son retour à Maribor

Cependant l’homme de la saison est très certainement Dejan Grabic, le technicien slovène de 39 qui a pris en main le club en juillet 2017 après sa montée en deuxième division. En 3 saisons, il a amené et maintenu le club en première division après un titre de champion de D2 l’an passé. Et tout ça pour sa première expérience en tant qu’entraîneur !

L’avenir s’annonce donc glorieux pour Bravo. En espérant que le club saura s’installer durablement en première division et pourquoi pas s’immiscer dans la lutte pour les places européennes dans les années à venir.

Bilan de la saison : 49 points – 13 victoires – 13 défaites – 50 buts inscrits (7ème) – 53 buts encaissés (7ème)

LA 7EME PLACE – MND TABOR SEZANA

Source : Facebook MND Tabor Sezana

Il ne fallait pas croiser la route des promus en 2020 ! La saison de Sezana est semblable à celle de Bravo : un statut de promu, des périodes difficiles, un passage en tant que barragiste et un sauvetage plus que mérité après une belle série de victoires. Mais contrairement à Bravo, le club était passé par les barrages de montée l’an passé où le Tabor s’était débarassé de Gorica. Sezana a donc prouvé cette saison qu’il méritait entièrement sa place au plus haut niveau national.

Le club a connu 3 entraîneurs aux fortunes diverses tout au long de la saison. Tout d’abord, Andrej Razdrh, l’entraîneur de la montée a duré exactement 6 journées et a sauté après une défaite face à l’Olimpija et une 6ème place. S’en est suivi Almir Sulejmanovic, 12 matchs à son actif, évincé suite à une défaite 4-0 à domicile face à Celje et une 8ème place au classement. Ensuite l’italien Mauro Camoranesi a repris le club en main. Et après une défaite initiale, le technicien transalpin a fait passé le club de la 9ème à la 7ème place avec 14 points d’avance sur le barragiste et un maintien assuré dès la 33ème journée !

Comme pour Bravo, Sezana a eu sa série de victoires et un mois de juillet de folie où le club s’est imposé 4 fois consécutives avec notamment une cinglante victoire face à Maribor et une autre sur le terrain de l’Olimpija. Au final les pensionnaires du Rajko Štolfa Stadium ont aussi construit leur succès à domicile avec 9 victoires dont 2 larges face à Maribor.

Notre deuxième belle surprise de la saison aura donc l’occasion de passer une deuxième saison au plus haut niveau. Mais comme nous le savons, cette deuxième saison est très souvent difficile à gérer, l’excitation retombe et la réalité vous rattrape. Réponse en 2020-2021 !

Bilan de la saison : 46 points – 13 victoires – 16 défaites – 45 buts inscrits (8ème) – 51 buts encaissés (6ème)

LA 8EME PLACE – NK DOMZALE

Source : Facebook NK Domzale

Il ne faisait pas bon de résider aux alentours de la capitale cette année ! Alors que le club de la banlieue de Ljubljana s’était habitué à jouer le podium, Domzale a dû se résoudre à cravacher pour assurer son maintien.

Nous pouvons considérer le NK Domzale comme un club historique du championnat. Au 21ème siècle, le club n’a manqué à l’appel de la première division que durant seulement une seule petite saison (02-03). Depuis, le club a majoritairement joué le haut de tableau avec 10 podiums dont deux titres consécutifs (2007 et 2008) sur cette période.

A l’aube de cette nouvelle saison, rien ne prédisait une année galère pour les jaunes avec un court parcours européen. Et pourtant, après cette parenthèse internationale, le club allait démarrer une année catastrophique et comme Sezana voir passer de nombreux entraîneurs.

Après avoir passé plusieurs journées en tant que lanterne rouge, Domzale, 9ème a vu son entraîneur, Simon Rozman se faire limoger au soir de la 8ème jour. Son successeur n’est d’autre qu’Andrej Razdrh, évincé de Sezana 3 journées plus tôt. Comme quoi, la France n’est pas le seul pays à faire tourner ses talentueux entraîneurs locaux. Malgré des passages en milieu de tableau (6ème à la 21ème journée), le NK a continué sa saison galère et a replongé à la 9ème place.

Suite à cette enchaînement de mauvais résultats, l’entraîneur en place a été limogé et Dejan Djuranovic a été introduit. Notre dernier entraîneur a su redresser le club, distancer le Triglav Kranj et assurer le maintien à la 34ème journée après une belle victoire sur le terrain de l’Aluminij. Après une victoire finale face au Triglav, le club finit la saison à 11 points de la 9ème place.

Malgré cette saison éprouvante, Domzale peut se targuer d’avoir, dans ses rangs, le plus vieux buteur de l’histoire du championnat. A presque 38 ans, le géant serbe Predrag Sikimic a inscrit un doublé le 16 juillet dernier et inscrit donc son nom parmi les recordmans de la Prva Liga !

Espérons que cette saison ne soit qu’une mauvaise passe et que nous retrouverons très rapidement Domzale au sommet !

Bilan de la saison : 43 points – 12 victoires – 17 défaites – 52 buts inscrits (6ème) – 64 buts encaissés (8ème)

LA 9EME PLACE – NK TRIGLAV KRANJ

Source : Facebook NK Triglav Kranj

Une saison cauchemar pour les pensionnaires du Stanko Mlakar Stadion ! Alors que ses concurrents directs pour le maintien, Domzale et Sezana, se sont réveillés après la trêve, le Triglav Kranj a peu à peu sombrer en fin de saison pour terminer en position de barragiste.

Tout au long de la saison, les rouges ont été capables du meilleur mais surtout du pire. Magré des victoires sur les terrains de l’Olimpija ou encore de Maribor, le club a enchaîné les défaites (22 au total). Ces contre performances ont surtout été visibles en 2020 avec seulement 12 points pris sur l’année civile (dont 6 face à Velenje)

Mais ces mauvais résultats ont une explication simple. Tout au long de la saison, la défense de Kranj a organisé des journées portes ouvertes et termine avec 87 buts encaissés ! Parmi les défaites les plus marquantes, nous retrouvons donc la défaite 8-1 sur le terrain de l’Aluminij et les défaites 3-7 et 0-6 à domicile contre Ljubljana et Celje.

La saison était déjà très mauvaise, et Kranj vient de la conclure de la pire des manières. Ce second barrage (après celui de 2018 face à Ptuj) aura finalement eu la peau des rouges et le club laisse sa place en première division au ND Gorica (1-1;0-5). A voir s’ils sauront réagir rapidement pour reprendre l’ascenseur ou s’ils croupiront en division inférieure pendant de nombreuses saisons.

Bilan de la saison : 36 points – 9 victoires – 22 défaites – 44 buts inscrits (9ème) – 87 buts encaissés (10ème)

LA 10EME PLACE – NK RUDAR VELENJE

Source : Facebook NK Rudar Velenje

Un monument national s’effondre ! Après 12 saisons dans l’élite, ponctués par deux podiums, une coupe et quelques matchs européens, le club basé à Velenje s’est complètement écroulé lors d’une saison catastrophique en tout point !

Tout au long de la saison, le club a vu défiler pas moins de 5 entraîneurs ! Compliqué pour trouver de la stabilité… A partir de la 6ème journée et une défaite sur la pelouse de Mura, le Rudar a récupéré la place de lanterne rouge et ne l’a plus jamais quittée !

Avec 12 points pris pour exactement 0 victoire, le club était un véritable père Noël pour toutes les équipes à la recherche d’une victoire. Victoire que le club aurait pu obtenir à la toute dernière journée mais Bravo, dans les arrêts de jeu en a décidé autrement. Ces terribles résultats ont permis au club de connaître son sort de manière officielle avec une relégation dès la 30ème journée ! Malgré tout, Velenje peut se consoler en se disant que sa défense a été plus solide que celle de Kranj.

Au vu de la saison, le club doit connaître quelques difficultés en interne. En effet, terminer une saison avec si peu de points surtout après de nombreuses saisons où le club a performé n’annonce rien de bon. Même Arles-Avignon et ses 20 points avaient fait mieux ! En espérant que le club saura relevé la tête et surtout ne pas sombrer dans les bas-fonds des divisions inférieures.

Bilan de la saison : 12 points – 0 victoire – 24 défaites – 28 buts inscrits (10ème) – 80 buts encaissés (9ème)

LES PROMUS

Source : Facebook FC Koper

La Slovénie n’a pas fait exception et son championnat de D2 n’a jamais repris. Et nous retrouverons deux clubs historiques en première division l’an prochain ! Le FC Luka Koper (champion de D1 en 2010) remonte en première division avec le titre de champion de D2 dans sa valise.Vainqueur du championnat à 4 reprises, le ND Gorica s’est régalé face au Triglav Kranj lors du barrage de montée et retrouve la première division un an après l’avoir quittée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :