L’Ajax ou l’histoire d’une identité : la jeunesse au pouvoir (5/5)

L’Ajax Amsterdam est opposé à Lille en Ligue Europa cette semaine. Cette confrontation est l’occasion de sortir le premier article de La Causerie. Vu sa longueur nous vous facilitons la lecture en le divisant en cinq parties. Pour cette dernière, nous nous penchons sur le centre de formation amstellodamois.

Le centre de formation ajacide n’est plus ni moins que le deuxième pilier du plan Cruyff. Fondé par Jack Reynolds, il a une importance primordiale dans la réussite du club. L’entraineur anglais a passé vingt-deux ans cumulés sur le banc du club où il coachait toutes les équipes à partir de dix ans dont celle de Rinus Michels. Depuis sa création, les plus grands joueurs de l’histoire du club en sont sortis. Si le premier nom à venir en tête est bien évidemment Johan Cruyff, on peut également penser à Marco Van Basten et Frank Rijkaard respectivement premier et troisième de la remise des ballons d’or 1989 et 1990 (Van Basten le remporta une troisième fois en 1992).

D’EPOPEE EN EPOPEE

(Source : maxifoot.fr)

A chaque âge d’or, les jeunes formés au club participaient grandement aux succès. C’est après les départs de Cruyff, Neeskens et Rep qu’ils ont encore plus mis l’accent sur la formation. Notamment Tomislav Ivic, coach après Kovacs qui n’a gardé que les meilleurs jeunes pour être sûr d’en faire des pros. En 1995, la moyenne d’âge était de vingt-trois ans et treize des dix-huit présents sur la feuille de match de la finale face à Milan étaient issus des équipes de jeunes. Lors de ce match, il n’y a que Frank Rijkaard et Danny Blind à avoir plus de 25 ans dans les onze titulaires. Van Der Sar, les frères De Boer, Reiziger, Seedorf, Davids, Litmanen, Finidi et Overmars sont plus jeunes. Hormis les trois derniers, tous sont formés au club. Tout comme Rijkaard qui, lui, a débuté en 1980.

Après la fuite des talents aux mercatos suivant la demi-finale de Ligue des Champions, l’équipe A est toujours constituée de jeunes joueurs. Certains formés au club, d’autres achetés relativement tôt mais tous entourés de joueurs expérimentés. Parmi les cadres, on pense notamment à Blind ou Tadic qui ont été choisis pour leurs caractéristiques à se fondre dans le jeu de l’Ajax plutôt que leur passé ou leur palmarès. Comme au début des années 1970 ou comme en 1995. Une histoire de cycles.

Lors de l’épopée européenne de 2019, l’équipe était jeune mais depuis longtemps au club donc imprégnée de ses racines. De plus, il y avait la motivation de jouer pour Abdelhak Nouri avec qui ils étaient, pour la plupart, en équipe de jeunes. Il a survécu à un arrêt cardiaque lors d’un match amical de présaison avant d’être plongé dans un coma artificiel durant deux ans et neuf mois suite à des lésions cérébrales. Ziyech, de Jong ou Van de Beek remportèrent d’ailleurs cette saison-là le trente-quatrième titre de champion du club. Un très joli symbole sachant que celui que l’on surnomme « Appie » portait le numéro 34.

UNE POLITIQUE STRICTE

(Source : sofoot.com)

Dans notre épisode précédent, nous montrions que le jeu est à la base du projet de l’Ajax Amsterdam et l’équipe A en est le reflet depuis toujours. Vous venez de lire que celle-ci est essentiellement constituée de joueurs issus du club donc par corrélation les catégories de jeunes doivent adopter ce jeu propre au football total. L’académie « De Toekomst » (« le futur » en néerlandais) est très exigeante avec des séances quasi-identiques à celles des professionnels. Jong Ajax, l’équipe réserve composée de jeunes est un parfait tremplin qui permet d’avoir un temps d’adaptation très faible en équipe première. Cependant tous ne signent pas professionnel au club. Selon Marc Overmars, tout de même « 82% des joueurs formés à l’Ajax signent un contrat pro, ici, aux Pays-Bas ou ailleurs ». Pour pouvoir s’imposer dans le football moderne, il est nécessaire d’avoir un mental propice. A Amsterdam, et aux Pays-Bas généralement, ce mental s’établit sur une certaine arrogance. Dans l’académie du club, une maxime dit : « Si tu es timide ce sera compliqué pour toi ici ». Ronald de Boer estime que « n’importe quel joueur a en tête qu’il peut intégrer l’équipe première ». Si Cruyff est l’exemple parfait grâce à ses nombreuses déclarations parfois condescendantes, tous les joueurs sortant du centre ont cette audace. Lors du match retour contre la Juve, de Ligt fait une mauvaise première période en étant fautif sur le but turinois mais se relève et marque le but de la qualification. Idem pour sa première sélection à dix-sept ans face à la Bulgarie où il avait rendu une bien pâle copie avant de se reprendre et d’être aujourd’hui le taulier de cette équipe hollandaise. Dans son ouvrage Brilliant Orange : The neurotic genius of Dutsh football, David Winner explique que Cruyff, avec l’Ajax et l’équipe nationale, a changé la personnalité du pays tout entier qui se veut aujourd’hui audacieux, original mais surtout créatif.

Lorsque l’on regarde les équipes de U10 de l’Ajax, on remarque très vite un jeu très bien huilé. Ils jouent comme les grands. L’ancien formateur du club, Hector Chavero expliquait que « de douze à dix-sept ans, l’objectif c’est de leur faire progressivement passer des paliers ». De la même façon, Co Adriaanse dit que « la compréhension des concepts est très importante. C’est pourquoi l’Ajax prend un soin tout particulier, pour les catégories U10 et U12, d’utiliser des coachs qui ont les qualités pour s’adresser à cette tranche d’âge. Ils doivent être jeunes et capables de les comprendre. Leur monde, leur manière de parler, etc. Ces coachs, au-delà d’être en bonne condition physique, doivent être en mesure de donner le parfait exemple. Cela passe par les exercices académiques de Wiel Coerver, où la démonstration de l’exercice demeure plus explicite qu’une explication en détails ». Au Toekomst, on privilégie l’enfant aux résultats, c’est à dire qu’ils naviguent entre les différentes catégories suivant leurs caractéristiques. De Ligt, étant très grand était surclassé de deux catégories alors que Mazraoui qui avait des problèmes de croissance jusqu’à ses seize ans jouait en U14. On demande aux coachs des équipes de jeunes de chercher la progression individuelle des enfants plutôt que de parler de résultat. C’est une façon différente pour eux de voir le football mais aussi la vie tant ils deviennent autonomes grâce à l’Ajax. Au moment du plan Cruyff, Jongkind disait d’ailleurs : « Un joueur devient meilleur quand il devient plus fort techniquement et quand il comprend bien le jeu. Pour ça, tu as besoin de jouer dans plusieurs positions au sein de différentes équipes de jeunes […] Notre crédo ce n’est pas de gagner la Ligue des Champions mais de former des joueurs qui la gagnerons ailleurs ».

Plus tard, durant la formation, le club cible des profils a acheter. Le recrutement ne se fait que sur cette base et jamais avec des joueurs recherchés précis par peur qu’ils ne se fondent pas dans le collectif. Il faut dire qu’à partir de onze ans, chaque équipe de jeunes joue en 4-3-3. De plus, Ronald de Boer déclarait que « dès huit ans nous travaillons pour qu’ils soient les plus créatifs possible ». Cette continuité est essentielle pour la pérennité de l’identité ajacide. Pour les transferts que nous évoquions, l’Ajax peut s’appuyer sur les clubs avec qui un réseau de coopération a été mis en place. C’est notamment le cas d’Ajax Cape Town, d’Almere City, du FC Barcelone ou dernièrement du Sparta Rotterdam. Il y a de très bonnes relations avec les Go Ahead Eagles où Marc Overmars officiait et avait recruté Ten Hag en tant que coach avant de le faire venir à Amsterdam.

CRUYFF POUR LES IDEES, ADRIAANSE POUR LE RESTE

(Source : telegraaf.nl)

Tout le monde ou presque connait l’aura de Johan Cruyff. C’est lorsqu’il est passé trois ans sur le banc du club amstellodamois qu’il a façonné le centre de formation comme il l’entendait. Déjà très novateur, De Toekomst est devenu unique (jusqu’à la création de La Masia sous la tutelle du même Cruyff). La technique, l’intelligence et la créativité sont devenus primordiales dans l’apprentissage. « Vous jouez au football avec votre tête, vos jambes sont là pour vous aider » disait le Hollandais volant. Lors de la révolution de velours il a également eu un poids fort en décidant de remettre la formation au centre du projet. Après celle-ci, Cruyff et l’un de ses bras droits, Ruben Jongkind en l’occurence, ont établi cinq principes de formation. Ainsi, le développement humain n’est pas linéaire, le joueur est l’élément crucial, le coach est un mentor, l’environnement de formation doit être approprié et enfin il faut opposer potentialité et réalité. Le dernier point met l’accent sur le futur et permet aux entraineurs de ne pas se reposer sur les résultats obtenus. L’adjoint du théoricien explique, dans Manager United, la conception ajacide de la formation : « Avoir conscience de ses points forts et travailler à leur développement. Ne pas avoir peur de commettre des erreurs car on en tire toujours des leçons. Expérimenter de nouvelles méthodes de travail. Ne jamais faire la même chose que le voisin, toujours chercher à innover. Et prendre les bonnes décisions ».

Pendant que Cruyff régnait sur l’Espagne et l’Europe à la tête du Barça, Van Gaal prit les rênes de l’Ajax. Dans l’épisode consacré à son travail nous avons vu que le coach batave a su s’entourer et c’est notamment le cas avec Co Adriaanse, directeur centre de formation. Il devait fournir un rapport quotidien sur l’ensemble des joueurs du centre. En avril et en décembre de chaque année, il devait également fournir un rapport complet sur ces jeunes. Romain Laplanche énumère les éléments qui constituent ce dossier dans un article pour La Grinta :

  • Contrôle de balle, dribble, passe, capacité d’élimination, frappe, vitesse d’exécution, jeu de tête, habileté devant le but, courses et vitesse avec ballon.
  • Capacité à gagner son duel en 1 vs 1, têtes défensives, tacles glissés, tacles, attaque du ballon.
  • Capacité à créer des combinaisons, vision du jeu, jeu de position, adhésion aux tâches assignées.
  • Personnalité sur le terrain, capacité à se sortir du marquage, vitesse de 0 à 10 yards, de 10 à 30 yards, au-delà de 30 yards, mobilité, force dans les duels, endurance, détente et « running skills ».
  • Charisme, leadership, mentalité en match, attitude envers les coéquipiers, le coach, l’arbitrage, etc., réceptivité au coaching et capacité à résister à la pression.
  • Autres informations : modestie/effronté, créatif, serviable, caractère, technique, pied droit, pied gauche, deux pieds.

Co Adriaanse aura ensuite un impact considérable sur l’ensemble du football hollandais en créant un système d’analyse aujourd’hui globalisé. Celui-ci s’appelle le TIPS et prend en compte la technique, l’intelligence, la personnalité et la vitesse du joueur. En plus de cet aspect sportif, il y a une véritable approche sociologique qui est prêchée au sein du club. Proche des préceptes de l’école Montessori où la créativité et l’autonomie sont primordiales. Pour ne pas que les éducateurs pensent aux résultats et qu’ils placent le jeu et le joueur au-dessus de tout ils sont obligés de changer d’équipe tous les deux mois en passant d’une catégorie à une autre. L’éducation commune au sein du centre permet aux joueurs de s’améliorer mais également aux jeunes hommes de s’épanouir. Chose souvent décriée dans un football toujours plus exigeant. Jongkind estime que « tous ces principes sont extrêmement importants, que ce soit académiquement ou sportivement, mais le monde du football professionnel en est très loin ». Ruben Jongkind et son équipe de Cruyff Football livrent d’ailleurs certaines conférences pour les écoles Montessori hollandaises.

Le slogan du club étant « Créer l’histoire avec le futur », l’innovation se doit d’être maximale. C’est pour cela que Co Adriaanse utilisait des balles dures, des balles crevées, des balles de tennis ou encore des balles en caoutchouc pour que depuis tout petits, les joueurs apprennent à maitriser toutes sortes de balles. Ils seront donc plus aptes à maitriser un ballon standard. Il est également primordial de diversifier les entrainements. Une autre méthode atypique est celle de s’entrainer sur des parkings pour développer leur habilité technique et leur faculté à jouer debout puisqu’on ne peut pas tacler sur du béton. Johan Cruyff, lui, s’entrainait durant des heures dans la rue et ne voulait bien sûr pas tomber. Il écrit dans ses mémoires : « Je suis un adepte convaincu des chaussures sans crampons pour les jeunes […] cela leur apprendra les lois de l’équilibre ». Toujours dans cette idée d’améliorer l’habilité technique, les joueurs sont soumis à des entrainements de futsal ou de football de rue pour savoir jouer dans des petits espaces. De la même façon, ils sont parfois amenés à jouer sur des terrains de squash où les rebonds et l’intensité sont supérieurs au football à onze. En plus de cette pluralité d’activités propres au ballon rond, les jeunes du centre de formation s’entrainent à d’autres sports comme le tennis, le judo ou encore le basket.

Pour compléter votre connaissance de la formation Made in Ajax nous ne pouvons que vous conseiller la vidéo ci-dessus. C’est en tout cas terminé pour cette série sur ce fameux club de l’Ajax Amsterdam. Alors que le club amstellodamois vient d’éliminer le LOSC, il semble prêt à réaliser une nouvelle belle aventure européenne. C’est d’ailleurs en Europa League que la bande de de Ligt, de Jong et Ziyech avait réalisé sa première grande expérience en atteignant la finale 2017. Une institution à l’identité unique comme le montre ce dernier épisode sur le centre de formation.

Publié par leannienzo

"Le ballon est pour les joueurs ce que les mots sont pour les poètes. Dans leurs pieds ou dans la tête de certains d'entre eux, ils se transforment en oeuvre d'art" César Luis Menotti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :