Clermont Foot : Enfin prêts à monter

En mars 2020, le Covid brise les espoirs de montée du Clermont Foot. En interne, on craint la perte de l’attaquant phare Adrian Grbic. C’est sans compter sur Pascal Gastien, l’homme providentiel du club depuis 2016. Par le jeu, son Clermont Foot se relève avec brio. Mieux, deuxièmes à dix journées de la fin, les Auvergnats n’ont plus qu’un dernier coup de collier à donner pour faire découvrir la Ligue 1 au stade Gabriel-Montpied. 

Le 28 avril 2020, le Premier ministre Édouard Philippe siffle la fin de la saison pour les championnats sportifs professionnels. A Clermont, l’annonce fait l’effet d’un grand coup de massue. À dix journées du terme du championnat de Ligue 2, les Auvergnats figurent à quatre petits points du leader lorientais. Facile, certes, de dire que Clermont allait monter. Pourtant, le stade Gabriel-Montpied était réellement tout proche de découvrir l’élite. 

De janvier à mi-mars 2020, le Clermont Foot est la meilleure équipe de l’antichambre, tant dans le jeu que sur le plan des résultats. Tout doucement, les planètes s’alignent et c’est tout Clermont qui se prend à rêver de Ligue 1. Devant, Lorient cède du terrain. Au moment de l’arrêt du championnat, les merlus restent sur quatre défaites en cinq matchs. 

Oui mais le Covid interrompt tout, sauvant par la même occasion les merlus de la noyade. À Clermont, la décision du gouvernement est difficile à avaler. Pas sûr qu’une si belle opportunité de découvrir la Ligue 1 se représente de sitôt. En interne, on pense déjà à la suite. La perte d’Adrian Grbic est redoutée. Homme providentiel du collectif clermontois, l’autrichien a pesé lourd dans la très belle saison auvergnate. Au-delà de ses 17 buts et 4 passes décisives en 28 matchs, c’est son apport dans le jeu qui sera difficile à retrouver. Le mercato estival venu, plusieurs clubs de Ligue 1 lui font comme prévu les yeux doux. Alors que tout est réglé avec Brest, c’est finalement Lorient qui, grâce à une surenchère de dernière minute, décroche le gros lot. 

(Source : La Montagne)

Pour Pascal Gastien et son staff, l’enjeu est de taille. Il faut trouver un numéro 9. Jordan Tell est choisi. S’il sort d’une saison tronquée par les blessures à Caen, le guadeloupéen a montré de très belles choses à Orléans lors de la saison 2018/2019. Le pari est risqué mais, faute de moyens, la marge de manœuvre est relativement réduite. Peu importe, historiquement parmi les plus petits budgets de Ligue 2, Clermont sait recruter malin et à bas coût. Propriété du Stade Rennais, Jordan Tell, arrive en Auvergne gratuitement. Seul un pourcentage à la revente est inséré dans l’opération. Dans un club où la tradition des avants-centres performants se perpétue d’année en année, on se dit que si les pépins physiques le laissent tranquille, l’avant-centre formé au Stade Rennais sera à même de remplacer Adrian Grbic. En cas de pépin pour Jordan Tell, Clermont ne sera pas sans solution. Fort de sa très belle saison avec Dunkerque, le jeune attaquant formé au club Mohamed Bayo compte bien saisir sa chance dans le club qui lui a tout donné. 

LAVER L’AFFRONT DE LA MONTÉE AVORTÉE

Pour le club auvergnat, la préparation estivale est longue. Il faut laver l’affront de la montée avortée, passer à autre chose. Les matchs amicaux sont poussifs pour ne pas dire décevants. Pourtant, Pascal Gastien et son staff restent persuadés qu’une dynamique positive va s’enclencher. En début du championnat, Florent Ogier et ses partenaires connaissent les mêmes maux que lors de l’avant-saison. L’équipe produit du jeu mais peine à concrétiser sa domination. Sur les cinq premiers matchs, Clermont ne trouve le chemin des filets qu’à trois reprises. Pour autant, rien d’alarmant. Les faits de jeu ne sont pas favorables et si elle peine à scorer, la formation auvergnate peut capitaliser sur une défense hermétique. Le 30 janvier dernier, avant le match à Toulouse, le Clermont Foot possède la quatrième meilleure défense des cinq grands championnats et de leurs deuxièmes divisions. Jusqu’alors, Arthur Desmas n’encaisse qu’un but tous les deux matchs. À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’ancien gardien de Rodez reste d’ailleurs sur quatre clean-sheets lors des quatre derniers matchs de championnat (25ème à 28ème journée).  

A LIRE : TROYES-AUXERRE, AU SERVICE DU JEU

Offensivement, c’est lors de la sixième journée qu’arrive le déclic. Un déclic amorcé par la révélation d’un joueur, Mohamed Bayo. Face à Rodez, en l’absence de Jordan Tell, le jeune attaquant formé au club saisit la chance qui lui est donnée. À la 92ème minute, bien servi par Jason Berthomier, il inscrit son premier but en match officiel avec le club de sa ville. La joie est intense, le bonheur immense. 3-0 Clermont. Mohamed Bayo ne quittera plus le onze de départ. À ce moment-là, le jeune franco-guinéen est encore loin de se douter de ce qui va suivre. Une chose est sûre, la saison du Clermont Foot est bel et bien lancée.  

PLUS FORTS QUE LA SAISON DERNIÈRE

(Source : La Provence)

« Donner une identité au club ». En 2016, au moment de poser ses valises à Clermont, l’objectif de Pascal Gastien est clair. Arrivé de Niort pour occuper le rôle de directeur du centre de formation clermontois, le natif de Rochefort souhaite faire du Clermont Foot un modèle à suivre.

Continuité. Le mot est bien choisi pour qualifier le travail de celui qui officie aujourd’hui sur le banc de l’équipe première depuis le départ de Corinne Diacre en septembre 2017. Cette saison, seuls Mohamed Bayo et Jodel Dossou ont intégré le 11 de départ en place la saison dernière. Une stabilité pas étrangère à l’osmose et à la joie de vivre que dégage au quotidien le groupe professionnel du Clermont Foot. 

 Côté jeu, les principes de Pascal Gastien sont simples et pourtant relativement rares en Ligue 2. « Ma philosophie ? Un jeu fait de passes et de possession » déclare l’ancien entraîneur des Chamois Niortais à France Football en juillet 2019 alors qu’il vient d’être élu meilleur entraineur de la saison de Ligue 2. « J’aime avoir la possession. J’essaie de faire pratiquer un jeu complet à mon équipe. Être bon dans les transitions, être capable de provoquer le désordre chez l’adversaire, par un jeu de position. J’aime que mon équipe aille aussi vers l’avant. Cette manière-là de jouer fait partie de mes convictions fortes. »

Justement, cette saison, l’équipe est arrivée à maturité. Comme à l’apothéose de ce que son technicien souhaite en tirer. Le point fort du Clermont Foot ? La diversité de ce qu’il est capable de proposer. La saison dernière, l’avant-centre autrichien Adrian Grbic cristallisait en partie l’animation offensive de l’équipe. Cette saison, le danger vient de partout. La table de marque en est témoin. « Depuis le départ de Rémi Dugimont, il nous manquait ce deuxième joueur capable de marquer. Forcément, avec les trois cette année, nous sommes plus dangereux. » soulignait Pascal Gastien le 23 janvier dernier avant le match face à Auxerre. Cette saison, après 28 journées, les trois joueurs du trident offensif magique que sont Jim Allevinah, Mohamed Bayo et Jodel Dossou ont inscrit dix buts ou plus. 

UN CENTRE DE FORMATION QUI ÉMERGE

L’avènement des deux ailiers est d’ailleurs une des explications de la grande forme de l’équipe. Plus globalement, la réussite clermontoise s’explique en grande partie par l’efficacité des doublettes qu’ils forment avec leurs latéraux. À la manière de ce que demande Pep Guardiola à ses latéraux, Vital Nsimba et Akim Zedadka n’hésitent pas à s’incorporer dans le cœur du jeu clermontois, créant ainsi le surnombre dans le camp adverse. Ces deux-là sont aujourd’hui les pièces maîtresses du jeu de positon brigué par Pascal Gastien. Qui a dit qu’il fallait avoir Dani Alves ou Joao Cancelo pour mettre en place une telle animation ? Si Pascal Gastien a bâti son succès sur l’attaque placée ces dernières années, les transitions offensives sont également devenues l’une des grandes forces du Clermont Foot cette saison. Le dernier match à Guingamp en est l’exemple. Malgré une possession de balle outrageuse en première période, les deux buts clermontois sont arrivés au terme sur deux attaques très rapides. 

La saison que réalise Mohamed Bayo en est le symbole. En perpétuelle évolution, le Clermont Foot voit également son travail à la formation récompensé. Aujourd’hui, Pascal Gastien récolte les fruits d’un centre qu’il a lui-même modelé lors de son arrivée en Auvergne en 2016. Yohann Magnin est le premier à avoir intégré le groupe professionnel début 2019. Arrivé sur la pointe des pieds, le natif de Clermont est aujourd’hui incontournable aux côtés de Johan Gastien dans l’entrejeu. D’autres jeunes pousses toquent à la porte. Dans son rôle de meneur de jeu excentré, Sofyan Chader n’a que rarement déçu lorsque Pascal Gastien a fait appel à lui cette saison. Dernière belle performance pour le numéro 18 face à Grenoble en Coupe de France. 

Nul ne doute qu’en cas de montée en Ligue 1, le Clermont Foot et ses finances limitées devront être en mesure de s’appuyer sur son centre de formation émergent. Toujours est-il que grâce à une planification sportive cohérente et stable construite autour de son entraîneur Pascal Gastien, le club auvergnat s’est brillamment relevé de la montée avortée de la saison dernière. Deuxièmes à dix journées de la fin, Cédric Hontoundji et ses partenaires n’ont plus qu’un dernier coup de collier à donner avant de permettre au Clermont Foot d’accueillir, pour la première fois de son histoire, la Ligue 1 au stade Gabriel-Montpied.  

Un avis sur « Clermont Foot : Enfin prêts à monter »

  1. Merci à la Causerie pour cet article qui valorise un club mais surtout un technicien (et ils sont rares en France ) protagoniste mais hélas sous estimé …

    Envoyé de mon iPad

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :