Thibaud Leplat : « Avec Deschamps on ne parle jamais de jeu, on ne parle jamais de football » (3/5)

Celui qui vient d’être annoncé comme la recrue phare du mercato de l’After Foot est également un expert de l’Equipe de France puisqu’il est l’auteur de « Football à la française » et « Les Bleus c’est nous« . Avec son approche philosophique, Thibaud Leplat est revenu sur l’échec français de cet Euro 2020.


Selon-vous à qui revient la faute de cet échec à l’Euro ?

Je passe mon temps à dire qu’il ne faut pas simplifier le football donc ce n’est pas maintenant que je vais tomber dans mes travers. Je pense que c’est la faute à une grande confusion. Il y en a eu à tous les étages dans le football français qui traverse une crise sans précédent. Crise économique, crise financière, crise de gouvernance aussi. Confusion dans les choix de la liste de Deschamps. Avec notamment l’apparition d’un nom, Karim Benzema, qui se retrouve dans une situation de titulaire indiscutable sans jamais avoir une seule séance d’entraînement avec les autres, sans avoir participé à des séances tactiques pour être meilleur avec ses coéquipiers. Confusion au niveau de la gestion avec notamment celle du travail physique. Confusion dans l’organisation, savoir dans quel pays on doit être. Jusqu’au dernier match qui est une sorte de culmination de tous les grains de sables qui se sont mis. La gestion du cas Mbappé, la gestion de l’animation tactique, la gestion des remplaçants, le coaching. Ce dernier match a accumulé toutes les mauvaises décisions réunies en deux heures. L’équipe de France était un peu l’arbre qui cachait la forêt du football français. L’arbre est tombé et maintenant on voit la forêt de la confusion dans laquelle se trouve le football français.

Justement, au-delà de la confusion, comment jugez-vous l’intégration de Benzema dans cette équipe ?

Mon problème avec l’intégration de Benzema c’est que je n’ai toujours pas compris pourquoi. Quels étaient les motifs de son rappel. Pourquoi maintenant ? Pourquoi si tard dans la préparation de l’Euro ? Pourquoi avoir attendu autant de temps ? Pourquoi être revenu en arrière ? Si c’était pour des mesures judiciaires, son jugement va être rendu en septembre donc j’aurai pu comprendre qu’on attende septembre. Moi j’étais pour, footballistiquement parlant c’est un joueur extraordinaire, il reste sur deux très bonnes saisons avec Madrid. Le problème c’est que l’on ne sait pas pourquoi on ramène un joueur comme ça, il ne suffit pas de le planter au milieu d’une équipe et d’attendre que ça se passe.

Deschamps, comme souvent, considère que l’animation offensive, et d’une manière générale la créativité, c’est de l’ordre de la magie. C’est-à-dire que l’on va mettre des bons joueurs ensemble et le fameux dicton : « Les bons joueurs ensemble ne peuvent que bien jouer ». Ce qui est un dicton, personne n’a jamais réussi à le prouver. Il y a plein de contre-exemples comme avec la fin des galactiques. Ce poncif-là a permis d’excuser l’absence de préparation. On intègre pas un joueur de ce calibre facilement dans une équipe qui a déjà beaucoup gagné. Ce n’est pas possible puisqu’il vient forcément prendre la place de quelqu’un et il vient forcément bouleverser l’équipe.

(Source : Getty Images)

Cette intégration s’est elle faite trop tard ?

Je pense qu’on a sous-estimé le déséquilibre qu’a provoqué son intégration. Qui est une bonne chose, mais qui est très tardive. C’est une intégration à marche forcée, c’est une intégration qui n’en est pas une. Puisqu’il a été imposé au groupe avec la position délicate de ceux qui étaient déjà présents à qui on a pas demandé leurs avis. Ce qui est logique, simplement faire ça un mois avant l’Euro, vous mettez les autres devant le fait accompli. Au nom d’un poncif qu’on répète sans cesse qu’est de dire « On a besoin des grands joueurs, les grands joueurs ensemble jouent très bien ». On voit bien que dans le dernier match où Deschamps essaye de faire plaisir aux trois de devant en les mettant tous les trois dans l’axe, l’équipe est incapable de produire le moindre danger. Le seul moment où elle a été un peu intéressante et rééquilibrée c’est avec l’entrée de Coman qui a fait énormément de bien.

Sur cet Euro, l’Équipe de France a joué au football pendant vingt minutes. Mais sur ces vingt minutes-là c’est prodigieux ce qui s’est passé. J’ai rarement vu une équipe jouer aussi bien, vingt minutes de football de très haut niveau. Puisqu’on a enfin vu une équipe qui était conforme à son ADN, à savoir un football très offensif avec une capacité associative très intéressante et un niveau technique extrêmement élevé. Donc capable d’enchaîner des gestes à très haute intensité, d’être très rapide. Des circuits qui auraient demandé à être plus travaillés, malheureusement on a considéré qu’il fallait plus travailler la défense puisque les attaquants se débrouilleraient bien. Ce qui souligne bien-là, la conception un peu empirique qu’on peut avoir des joueurs talentueux. Le joueur talentueux en équipe de France est un problème. Parce qu’on ne sait pas le gérer et qu’on ne le comprend pas.

Comment jugez-vous la gestion des remplaçants ?

C’est le revers de la gestion Deschamps. Il ne raisonne qu’avec ses 13-14 joueurs titulaires, les autres sont des figurants, des coiffeurs. Or on a vu qu’avec la cascade de blessures ça ne tient qu’à un grain de sable. On se rend compte que la liste était très mal faite. Parce que vous avez des joueurs que vous avez sélectionnés mais que vous ne voulez pas utiliser, comme Dubois. Des joueurs que vous avez pris pour faire le nombre alors qu’ils sont hors de forme depuis 1 an, Clément Lenglet, qui se retrouve titulaire dans un match décisif. Un joueur qui est en très grosse forme, décisif et qui apporte beaucoup de vitesse, Coman, passe derrière Dembélé sans qu’on sache véritablement pourquoi. Et le pauvre Giroud qui a été porté à bout de bras par Deschamps pendant des mois et qui tout d’un coup se retrouve à l’écart. Sans qu’on comprenne pourquoi. Sans même comprendre ce qu’il fait là car on a du mal à comprendre la logique sportive.

(Source : FFF.fr)

Le tout est une confusion qui lorsque ça fonctionne, comme en 2018 grâce à des coups du sort avec les penaltys et autres faits de jeu, nous trouvons que Deschamps fait un management extraordinaire. Personnellement j’ai toujours trouvé que ce management était un peu à l’ancienne qui porte trop d’importance à des choses qui sont secondaires. Avec Deschamps on ne parle jamais de jeu, on ne parle jamais de football. On parle de l’entourage, on parle du contexte, on parle des égos, mais jamais de football. On ne sait pas à quoi servent les joueurs qui sont sélectionnés, quelle est leur fonction. On se retrouve dans une situation où paradoxalement on a une équipe qui s’effondre toute seule, contre la Suisse la France s’est éliminée toute seule.

Du début à la fin c’est une cascade de mauvaises décisions. Le 3-5-2 c’est toujours pareil, avec Laurent Blanc…c’est toujours pareil. Ce sont des décisions tactiques qui sont prises comme si c’était des recettes de cuisine. On se dit « vu qu’ils jouent à trois, on va le faire aussi« . Sans aucune réflexion, sans aucun travail sur le rôle des latéraux, sur le rôle des milieux de terrain. Passer d’une défense à quatre d’une défense à trois sans aucun travail, sans l’avoir pratiqué en match, sauf une fois contre le Portugal, c’est un non-sens. Ça n’a aucun sens, si ce n’est de souligner l’impréparation de l’équipe. Je peux mettre ça en perspective de la manière dont Guardiola a géré la finale de la Ligue des champions où là aussi il y a un coup tactique avec l’histoire de Gündogan en lieu et place de Fernandinho. Guardiola ne s’est pas déjugé, il a expliqué pourquoi il l’avait fait. On peut ne pas être d’accord, mais dans sa logique à lui, dans ses principes de jeu à lui, ça rentre parfaitement. Ça n’a pas marché mais Deschamps, lui, à aucun moment n’a dit qu’il aimait le 3-5-2 ou qu’il voulait jouer d’une certaine manière. Non il veut juste s’adapter à son adversaire qu’est la Suisse. Cet échec est celui de Didier Deschamps.

L’Equipe de France ne s’est elle pas vue trop belle depuis son titre de championne du monde ?

Exactement. Champion du monde qui était la conséquence, on le prend maintenant comme un fondement qui permet de justifier toutes les erreurs ou les décisions qui semblent irrationnelles. Ou alors de toute façon « on a les meilleurs attaquants du monde« , tout le monde nous les envie donc on va y arriver. Le football français est rempli de poncifs et préjugés qu’on ne questionne jamais, qui servent et font plaisir à tout le monde, mais qui ont pour principale conséquence l’aveuglement général. Une fois que l’on a dit « tout le monde nous les envie« , on ne questionne plus de la titularisation de l’un ou de l’autre, de la légitimité de la sélection de l’un ou de l’autre. Moi j’ai trouvé que Mbappé évoluait dans une confusion proche qui était celle de sa première partie de saison au PSG. Avec un Mbappé qui redescend beaucoup demander des ballons, qui vient beaucoup au milieu de terrain, qui ne fait pas beaucoup de travail défensif, mais qui est omniprésent dans la construction. Mais ce n’est pas là où il est le meilleur, c’est le rôle de Benzema qui est beaucoup plus performant en décrochant. Mais si vous ne discutez pas, si vous n’avez pas un plan de jeu, si vous n’avez pas une vraie idée tactique, ça ne fonctionne pas. La stratégie c’est de savoir où on va, qu’est-ce que l’on veut faire même si des fois ça ne fonctionne pas.

Griezmann on en a très peu parlé, mais avec Pogba il est sans doute le meilleur joueur de l’Équipe de France dans cet Euro. Il est extraordinaire parce qu’il redescend beaucoup plus, il est celui qui vient faire le quatrième milieu de terrain, il fait office de meneur de jeu sur le côté, il a un volume de jeu extraordinaire. C’est injuste qu’on ne parle pas de lui.

(Source : Panoramic)

Que faut-il garder à un an de la coupe du monde ? Et que faut-il changer ?

Je pense que l’arrivée de Zidane serait une bonne chose même si je ne crois pas que Zidane soit un réformateur. En revanche cela permettrait aux égos de se remettre en place, car quand Zidane arrive dans un vestiaire, son charisme est tel, son humilité est telle, son autorité est telle, qu’elle suffira à remettre des Mbappé et autres à leur place. Même si pour moi il faut une réforme du football français, de la DTN. Je pense qu’un départ de Deschamps maintenant permettrait d’éviter un an de questions, de critiques. Cela ne peut plus bien se passer à partir de maintenant. Car il aura toujours l’impression de se justifier, il y aura toujours une défiance qui lui sera adressée. Je pense que partir maintenant de lui seul et de s’en sortir par le haut à l’Allemande, cela serait assez classe. Mais je ne crois pas qu’en France on ait cette culture là. On a la culture du clash et de la défiance donc on va utiliser Deschamps jusqu’à la corde pour finalement faire venir Zidane en janvier 2023 après l’échec annoncé à la coupe du monde 2022. Parce que ça ne peut pas bien se passer après l’échec à l’Euro.

Zidane est le seul successeur parce qu’il a le charisme, c’est une chance qu’il soit disponible. Je ne suis pas fan de l’entraîneur Zidane, je n’ai jamais bien compris ce qu’il faisait. En revanche je reconnais qu’il pourrait être un excellent sélectionneur. Parce qu’au final ce qu’il a fait au Réal c’est un peu ce rôle là. Puis c’est Zidane, en France il aurait une autorité qui lui permettrait d’avoir les coudées franches pendant un certain temps. Je pense que c’est la bonne solution mais que plus tôt sera le mieux.

Propos recueillis par Oscar Josse

Un avis sur « Thibaud Leplat : « Avec Deschamps on ne parle jamais de jeu, on ne parle jamais de football » (3/5) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :