L’AS Monaco une saison pour confirmer

Depuis leur saison 2018-2019 désastreuse qui les a vus finir à la 17ème position, les Monégasques ont pu retrouver leurs standards habituels en finissant respectivement neuvième et troisième lors des deux exercices suivants. Une équipe renouvelée et des bouleversements au sein de la direction ont mené le club de la principauté vers les sommets de la Ligue 1. Pourront-t-ils continuer sur la lancée des saisons précédentes ?

UN EFFECTIF RENFORCÉ

(Source : foot01.com)

L’année dernière le club du rocher a surpris tous les suiveurs du championnat français avec un jeu débridé et très offensif malgré les errements défensifs. Néanmoins, le mercato estivalem sur le rocher a permis de se renforcer dans tous les compartiments avec quatre arrivées majeures afin de disputer la coupe d’Europe tout en jouant le podium en Ligue 1. En défense, la principauté a recruté Ismail Jakobs en provenance de Cologne et Alexender Nübel venu du Bayern Munich. Tous deux vont renforcer un secteur où l’equipe de la principauté montrait des difficultés évitables dans la course à la coupe d’Europe, dans un championnat dont la concurrence sera rude.

Au milieu de terrain, le tandem Fofana – Tchouaméni a été précieux dans la conquête de cette troisième place. Et cette saison encore les deux joueurs français auront un rôle prédominant dans le succès attendu par les supporters et les dirigeants monégasques. De plus, la venue de Jean Lucas de l’Olympique Lyonnais pour un montant avoisinant les 12 millions d’euro va permettre de suppléer les deux milieux de terrain cités auparavant et offrir une solution de remplacement pour Niko Kovačs avec l’espoir Matazo et l’expérimenté Fabregas qui va chausser les crampons pour sa dix-neuvième saison en professionnel.

Le point fort de la saison dernière aura sûrement été l’attaque monégasque. Les deux buteurs Ben Yedder et Volland ont su se trouver à la perfection tout en étant suppléés par la révélation Sofiane Diop. Cependant, l’arrivée de Myron Boadu sous le maillot à la diagonale change la donne pour tous les offensifs. En effet, la venue de l’espoir hollandais redistribue les cartes et sonne l’heure de la réflexion pour l’entraîneur Croate. Avec Diatta, Diop, Golovin, Gelson, Volland, Ben Yedder, Baldé (toujours sous contrat avec le club) et Boadu.

(Source : nicematin.com)

4-4-3, 4-4-2, 5-3,2… UN CASSE-TÊTE POUR KOVAČ

L’adaptabilité tactique sera sûrement ce qui fera la force du club de la Principauté cette saison au vu des forces en présence sur le rocher. Niko Kovač pourra une nouvelle fois compter sur son 5-3-2 et sa defense à cinq composée de Aguilar, Sidibé, Disasi, Badiashile et Caio Henrique. Dans le trident du milieu Tchouameni et Fofana semblent être indéboulonnables dans l’esprit de l’entraîneur monégasque. La dernière place se jouera entre Golovin et Sofiane Diop. En attaque la paire titulaire de l’année passée semble avoir les faveurs du tacticien.

Néanmoins il pourra aussi faire évoluer les rouges et blancs dans un 4-4-2 très offensif où Diop, Gelson, Golovin ou encore Diatta peuvent accompagner deux des trois joueurs suivants : Ben Yedder, Volland et Boadu. Un dispositif qui permettra aux rouge et blanc de pouvoir exploser les défenses adverses lors des transitions.

(Source : asmonaco.com)

OBJECTIF PODIUM

Déjà sur le podium lors du dernier exercice, l’AS Monaco aura à cœur de retrouver cette place en fin de saison dans une Ligue 1 plus relevée que jamais où les concurrents sont légions entre les Lyonnais de Bosz, les Marseillais de Sampaoli, les Parisiens de Pochettino, les Lensois de Franck Haise, les Niçois de Galtier et les Lillois champions en titre.

Paul Mitchell, le directeur sportif du club exprimait son souhait de continuer la restructuration de l’équipe : « on en est au chapitre 2 […] cette saison devra être celle de la consistance » s’exprimait-il dans les colonnes de l’Équipe. Oleg Petrov est sur le même objectif que son directeur sportif : « l’objectif est de consolider notre position ». Les ambitions sont claires et précises et Monaco devra élever son niveau de jeu afin de jouer sur tous les tableaux

Cette saison marque le retour de Monaco dans une Coupe d’Europe. Comment les monégasques arriveront-ils à gérer la Ligue 1 et la Coupe d’Europe. Pourront-ils suivre le rythme ébouriffant. Affaire à suivre.

Publié par Théo Mahalatchimy

Twitter: @Theo_Le_Dozo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :